UN BATEAU POUR GAZA…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, ,

 

Amis de l’autodétermination et de l’andouille de Guéméné réunies, bonjour !

Aujourd’hui, dimanche 26 juin, 8è jour de messidor dédié à l’échalote. C’est dire si dans le Léon c’est un peu la fête nationale…

UN BATEAU POUR GAZA.

Alors que le blocus illégal de Gaza se poursuit, une nouvelle flottille d’aide internationale doit se diriger vers la bande de Gaza dans les prochains jours. Le but de cette flottille, organisée par des militants internationaux pacifiques, est de mettre fin au siège illégal de la bande de Gaza imposé par les autorités israéliennes depuis juin 2007. Cette punition collective a provoqué une crise humanitaire sans précédent, et continue d’exister en dépit de la Résolution 1860 du Conseil de Sécurité de l’ONU et des injonctions de la communauté internationale.

Selon les organisateurs, la flottille transportera des marchandises humanitaires, de l’eau, de la nourriture et des médicaments, et aucune arme ne sera chargée à bord. Parmi les 350 personnes prévues au total à bord, figurent des élus et hommes politiques français, dont Olivier Besancenot, le député communiste du Havre, Jean-Paul Lecoq, ou encore la députée européenne Nicole Kiil-Nielsen, ainsi que des personnalités du monde du sport, dont le marin breton Jo Le Guen, et des militants associatifs comme Julien Bayou, du collectif Jeudi Noir pour le droit au logement.

Parmi les autres bateaux, figurent un navire italien, un irlandais, un espagnol, deux gréco-suédois-norvégiens et un cargo de la diaspora palestinienne. De son côté Israël ne déroge pas : « Aucun navire n’atteindra Gaza », selon un militaire israélien.Israël se dit « déterminé » à intercepter la flottille internationale qui entamera dans quelques jours un périple vers la bande de Gaza afin de briser le blocus imposé par l’État hébreu.

« Israël a le droit à l’auto-défense », a prévenu l’ambassadeur d’Israël à l’ONU, Ron Prosor. « La flottille ne présente rien de constructif », relève de la « provocation et n’a rien à voir avec une aide humanitaire », a-t-il soutenu, estimant qu’elle s’inscrivait « clairement dans une démarche politique ». Les Israéliens ont averti qu’ils feraient tout pour neutraliser la flottille.

Néanmoins, l’armée semble vouloir prendre des précautions pour ne pas réitérer le scandale provoqué par l’assaut meurtrier de la première flottille. En mai 2010, neuf passagers turcs d’un des navires de la première flottille du même type avaient été tués par un commando israélien qui cherchait à empêcher tout débarquement à Gaza, soulevant une vague de réprobation internationale. De nouvelles techniques ont donc été testées pour intercepter les navires, telle l’utilisation de canons à eau. Un exercice que l’armée israélienne a rendu publique grâce à une vidéo.

Jusqu’à quand la communauté internationale acceptera t-elle que cet État voyou foule au pied le droit et les résolutions de l’ONU ? Cela fait soixante ans que les palestiniens sont otages d’une politique mortifère, nous ne les oublions pas…

Allez, portez vous bien et à demain peut-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera jamais publié. les champs marqués d'une asterisque sont obligatoires (*).