Vous lisez actuellement les articles publié le février 20th, 2011

Page 1 de 1

Le 20 février 1926, mort de Jules Gustave DURAND, né le 6 septembre 1880 au Havre. Anarchiste, syndicaliste révolutionnaire, secrétaire du syndicat des charbonniers du Havre.Initiateur de la grève illimitée d’août 1910, il sera victime d’une machination politico-judiciaire suite à la mort d’un « jaune » lors d’une rixe. On essayera de prouver que Durand avait fait voter la mort de ce dernier dans son syndicat. La corruption de plusieurs témoins et une campagne ignominieuse de la presse locale entraînèrent, le 25 novembre 1910, sa condamnation à mort. Mais le 28 novembre, par solidarité et pour lutter contre cette injustice, la grève est générale au Havre, et s’étend au secteur international des docks anglais et américain. Puis une protestation générale, initiée par la Ligue des Droits de l’homme, aboutit à sa libération, le 15 février 1911. Malheureusement, Jules Durand, maintenu 40 jours en camisole de force, était devenu fou, et finit sa vie à l’asile.La révision de son procès, le 15 juin 1918, l’innocenta totalement.

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

,

Amis
des belles lettres et de la crêpe suzette réunies, bonjour !


Nous
voici le 20 février c’est à dire le deuxième jour de ventôse.
C’est un dimanche de grande marée alors, à vos rateaux. Le jour est
dédié au cornouiller jolie plante qui a avait fait voter la mort de ce dernier dans son syndicat. La
corruption de plusieurs témoins et une campagne ignominieuse de la
presse locale entraînèrent, le 25 novembre 1910, sa condamnation à
mort. Mais le 28 novembre, par solidarité et pour lutter contre
cette injustice, la grève est générale au Havre, et s'étend au
secteur international des docks anglais et américain. Puis une
protestation générale, initiée par la Ligue des Droits de l'homme,
aboutit à sa libération, le 15 février 1911. Malheureusement,
Jules Durand, maintenu 40 jours en camisole de force, était devenu
fou, et finit sa vie à l'asile.La révision de son procès, le
15 juin 1918, l'innocenta totalement.">
laissé sa trace dans la
culture Occitane. En effet, En Occitanie la floraison et la
fructification du Cornouiller Mâle (Cornu Mas) ont constitué une
sorte de convention collective avant la lettre. La floraison
indiquait la période à partir de laquelle les servantes des
fermières n’étaient plus tenues de ravauder, filer ou tricoter
après le repas du soir. Inversement la maturité des fruits imposait
cette obligation. En langue occitane la prescription se formulait en
ces termes: « comma roja, veilla hoja. Quand la comma a florit
la veillada a falit
« . Dans certaines régions, la plante est désignée par le joyeux vocable de: « couilles de Suisse » allez savoir pourquoi. Amusant, non !


Tout
à fait autre chose.


Le 20
février 1926
vit la disparition tragique de Jules DURAND.

Le
20 février
1926,
mort de
Jules Gustave
DURAND
,
né le 6 septembre 1880 au Havre.
Anarchiste, syndicaliste
révolutionnaire, secrétaire du syndicat des charbonniers du
Havre.
avait fait voter la mort de ce dernier dans son syndicat. La
corruption de plusieurs témoins et une campagne ignominieuse de la
presse locale entraînèrent, le 25 novembre 1910, sa condamnation à
mort. Mais le 28 novembre, par solidarité et pour lutter contre
cette injustice, la grève est générale au Havre, et s'étend au
secteur international des docks anglais et américain. Puis une
protestation générale, initiée par la Ligue des Droits de l'homme,
aboutit à sa libération, le 15 février 1911. Malheureusement,
Jules Durand, maintenu 40 jours en camisole de force, était devenu
fou, et finit sa vie à l'asile.La révision de son procès, le
15 juin 1918, l'innocenta totalement.">
Initiateur de la grève illimitée d’août 1910, il sera
victime d’une machination politico-judiciaire suite à la mort d’un
« jaune » lors d’une rixe. On essayera de prouver que Durand
avait fait voter la mort de ce dernier dans son syndicat. La
corruption de plusieurs témoins et une campagne ignominieuse de la
presse locale entraînèrent, le 25 novembre 1910, sa condamnation à
mort. Mais le 28 novembre, par solidarité et pour lutter contre
cette injustice, la grève est générale au Havre, et s’étend au
secteur international des docks anglais et américain. Puis une
protestation générale, initiée par la Ligue des Droits de l’homme,
aboutit à sa libération, le 15 février 1911. Malheureusement,
Jules Durand, maintenu 40 jours en camisole de force, était devenu
fou, et finit sa vie à l’asile.
La révision de son procès, le
15 juin 1918, l’innocenta totalement.

Un
qui n’est « plus » totalement innocent.

C’est le site du journal « La Croix » qui l’annonce. Et oui, j’ai des bonnes lectures.

Le
tribunal correctionnel de Paris a condamné vendredi
Eric
Zemmour

à 2.000 euros avait fait voter la mort de ce dernier dans son syndicat. La
corruption de plusieurs témoins et une campagne ignominieuse de la
presse locale entraînèrent, le 25 novembre 1910, sa condamnation à
mort. Mais le 28 novembre, par solidarité et pour lutter contre
cette injustice, la grève est générale au Havre, et s'étend au
secteur international des docks anglais et américain. Puis une
protestation générale, initiée par la Ligue des Droits de l'homme,
aboutit à sa libération, le 15 février 1911. Malheureusement,
Jules Durand, maintenu 40 jours en camisole de force, était devenu
fou, et finit sa vie à l'asile.La révision de son procès, le
15 juin 1918, l'innocenta totalement.">
d’amende avec sursis pour provocation à la haine
raciale pour ses propos controversés sur « les Noirs et les
Arabes ».

Eric Zemmour avait été cité en
justice par SOS Racisme, la Licra, le Mrap, l’UEJF et J’accuse, pour
des propos tenus le 6 mars 2010 sur Canal+ et France Ô.

Dans l’émission de Thierry
Ardisson « Salut les terriens », diffusée sur la chaîne
cryptée, Eric Zemmour s’était indigné après une intervention sur
les contrôles au faciès: « Mais pourquoi on est contrôlé 17
fois? Pourquoi? Parce que la plupart des trafiquants sont noirs et
arabes, c’est comme ça, c’est un fait ».

Voilà qui est fort réjouissant.
Allez, portez vous bien et à demain peut-être.