Vous lisez actuellement les articles publié le février 15th, 2011

Page 1 de 1

DANS L’ACTUALITE…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , , , ,

Amis
du bunga -bunga et des pâtes al dente réunis, bonjour !


Et
bien voilà, on n’a pas le temps d’y croire, on blogue, on blogue et
on se retrouve le 15 février.

Oui, dans le titre de ce billet
j’évoque l’Italie car j’avoue que les manifs des femmes italiennes
contre le cavaliere qui gouverne leur pays a un côté « comédia
d’el arte » qui n’existe qu’au pays de Pasolini. De Palerme à
Venise en passant par Rome, des centaines de milliers d’italiennes se
sont rassemblées hier pour dénoncer les moeurs du chef du
gouvernement et l’image d’indécence qu’il donne de leur pays. En
Tunisie et en Egypte, le mot d’ordre des manifestants était
« dégage », les transalpines (oui, bon…) l’ont traduit
par « Basta ! ». Ce sont les révélations d’une jeune
effeuilleuse de 17 ans qui sont à l’origine de ce que les médias
appelle le « Ruby gate ». Berlusconi l’aurait fait
libérer d’un commissariat arguant du fait qu’elle était parente de
Hosni Moubarak. La jeune fille ne va pas se faire prier pour raconter
ses liens avec le président du Conseil. Selon Ruby, le «bunga
bunga» est une expression décrivant un jeu érotique enseigné à
Berlusconi par le colonel Kadhafi qui le pratique avec son «harem
africain». Et tout cela sous les fenêtres de Benoist le seizième…

Mais
l’actualité est décidément pleine de surprises, tenez, prenez les
tunisiens qui viennent de se débarrasser de Ben Ali. Et bien
aujourd’hui ils débarquent par milliers sur l’île italienne de
Lampedusa, attirés sans doute par les perspectives d’un bunga bunga
géant style apéro Facebook. A moins que ce ne soient les anciens
sbires du dictateur qui tentent de se refaire la cerise en Europe.
Allez savoir, madame Michu, les gens ne sont jamais contents de leur sort. Il sont capables de nous dire: la démocratie c’est bien mais du boulot c’est mieux…


En
Egypte
, L’armée à commencé à faire le ménage. Le Conseil suprême
(ça me rappelle le Soviet suprême) formé d’une vingtaine de
généraux vient de décider la dissolution de l’assemblée du
peuple. Encore un effort avant qu’ils ne décident de dissoudre le
peuple. Pendant la période de  transition, le Conseil a indiqué
qu’il gouvernerait par décrets et que son chef, le maréchal
Tantaoui était chargé de le représenter, aie ! On le voit ici en compagnie de son ami de trente ans, Moubarak. Apparemment ils viennent d’apercevoir un éclair de liberté et n’en croient pas leurs yeux. Je sais pas pour vous mais moi, je la sens pas trop la transition…

Allez, les prochains sur la liste c’est Bouteflika puis le roi du Maroc. A ce moment là ils seront assez nombreux pour se taper le carton au club des anciens dictateurs dans une luxueuse villa d’Arabie Saoudite.

En attendant portez vous bien, à demain peut-être et n’oubliez pas: Indignez vous !