Vous lisez actuellement les articles publié le décembre 17th, 2010

Page 1 de 1

CHICAGO BLUES…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, ,

Amis de la raison partagée et des spaghettis al dente réunis, bonjour !

En ce 17 décembre nous célébrons les Briac. Bien entendu ce nom doit son origine à un de ces fameux saints dont on ne sait pas s’ils ont réellement existé. Celui-ci faisait partie de la bande à Tugdual, dont je vous ai récemment parlé. Il a laissé son nom à la charmante commune de Bourbriac (Côtes d’Armor) mais aussi sans doute à St Briac en Ile et Vilaine.

Et puis tiens, c’est le jour anniversaire de la naissance d’un sacré bluesman. je crois bien qu’on lui doit d’avoir inventé le style « Chicago-Blues ».


Ici on le voit au festival de Monterey en 1967. Il est né en 1942 à Chicago et est décédé en 1987 à Woodstock (il avait participé au fameux festival en 69), ça ne s’invente pas…Le Paul Butterfield Blues Band voit donc le jour en 1963, on dit que c’est véritablement le premier groupe multiracial, quelques temps plus tard, le groupe devient aussi le « backing band » de Bob Dylan.
Malade (alcool et héroïne), il n’enregistrera finalement que 3 albums solo en studio jusqu’à sa mort en 1987. Paul Butterfield fut le premier joueur blanc d’harmonica à développer
un style original qui lui permit de rejoindre le panthéon des grands
bluesmen. Il fut aussi celui qui initia les blancs américains au blues
et plus particulièrement au Chicago Blues.

Peut-être que si l’administration Etatsunienne écoutait un peu plus de Blues, elle penserait moins à faire la chasse aux Afghans, aux Iraniens, aux Coréens, et aux Wikileaksiens…

C’est les smicards qui vont être contents, ils voient leur rente augmenter de 1,5%. C’est à dire 1000 euros nets par mois environ, si vous êtes à temps plein…Ah ben oui, faut pas exagérer non plus. Notre pays doit accepter la rigueur pour lutter contre la crise. Pendant ce temps les pauvres patrons du CAC 40 ont vu leurs émoluments diminuer de 14%. La vie est mal faite madame Michu ! Ils n’ont touché que 3 millions d’euros (en moyenne) en 2009. C’est sûr, ils vont avoir du mal à faire face à l’augmentation du coût de la vie. Rappelez vous ce poème de GUILLEVIC:

 

Quand
on nous dit :

La
vie augmente, ce n’est pas

Que
le corps des femmes

Devient
plus vaste, que les arbres

Se
sont mis à monter

Par-dessus
les nuages,

Que
l’on peut voyager

Dans
la moindre des fleurs,

Que
les amants

Peuvent
des jours entiers rester à s’épouser.

Mais,
c’est, tout simplement,

Qu’il
devient difficile

De
vivre simplement.

Allez, merci à vous de continuer à visiter « les cénobites tranquilles » et comme je sais que vous êtes observateur, vous avez remarqué le léger changement dans la colonne de droite. Les liens sont désormais triés par catégories, par exemple, pour voter, voyez la catégorie « boite à outils ». Non, la photo qui accompagne le poème n’est pas celle de Robert Hue, portez vous bien et à demain peut-être.