Vous lisez actuellement les articles publié le décembre 13th, 2010

Page 1 de 1

RADIO KAOSETTE…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

,

Amis de la radiophonie libertaire et de la sardine à l’huile réunies, bonjour !

Jeudi dernier à San Diego en Californie, s’est éteint un des plus grands saxophonistes de tous les temps: James MOODY.


Ici, on l’entend dans une interprétation de Giant Step de Coltrane que je vous ai proposé au piano samedi par McCoy Tyner. James Moody était né en 1925 à Savannah en Géorgie, il était donc, tout comme son compère Dizzy Gillespie, âgé de 85 ans. Il a beaucoup joué avec Lionel Hampton, B.B. King, et bien sûr Gillespie; nommé quatre fois aux Grammy Awards, il fut le meilleur des représentants du saxophone alto quand bien même, il était aussi à l’aise avec le saxo ténor.
On lui doit un des standards du Jazz moderne, « Moody’s Mood for love » qui date de 1949. En 2007, le Kennedy Center Washington lui a accordé le Living Jazz Legend Award. On l’entend encore sur quelques radios et notamment, Radio Neptune pour les finistériens ou encore Radio Libertaire sur le Net.
Et là, admirez l’enchaînement, car c’est précisément un 13 décembre 1983 que se déroula ce formidable concert de soutien à Radio-Libertaire (avec Léo Ferré notamment) dont tout le matériel venait d’être saisi par la maréchaussée aux ordres du pouvoir socialiste (un comble). C’est en mai 1981 que le congrès de la Fédération Anarchiste décide la création de cette radio qui à c
ette époque là n’avait ni nom ni budget ni matériel ni animateurs ni indicatif et, on peut le dire, pas non plus de projet. Mais l’expérience s’est inscrite dans le temps prenant la suite de leurs glorieux ainés. Comme en 1921 à Kronstadt lorsque les insurgés ont lancé leurs messages radio. Comme en 1936 avec Radio FAI-CNT en Espagne. Et plus près de nous avec Radio Trottoir (Toulon) et Radio-Alarme.
L
e 28 août 1983, à l’aube, des CRS se sont présenté devant les locaux de Radio-Libertaire, ont défoncé la porte et saisi le matériel.

Les animateurs ont été frappés et interpellés, le câble d’antenne sectionné et le pylône détérioré. le 3 septembre, une immense manifestation de soutien eut lieu. A cette époque là, avec quelques autres pionniers, nous nous étions lancé dans l’aventure des radios libres, je me souviens de « Radio-Kaosette » et de nos balbutiements radiophoniques. J’occupais l’antenne deux fois par semaine et le nombre d’auditeurs ne devait guère être supérieur à celui d’un car de touristes Belges. Attention, je ne vous parle pas de Radio-mené à St Gouéno, nous c’était Collinée, je crois bien que c’était encore dans les Côtes du Nord… Tiens, c’était pas loin de chez Mirou ça. Quelle époque, madame Michu !
Aujourd’hui l’antenne de Radio-Libertaire est ouverte aux anarcho-syndicalistes, la Libre Pensée, les Espérantistes, la Ligue des droits de l’homme…Et de nombreuses plages sont dédiées aux mouvements sociaux.
Allez, on va pas virer Radio-Nostalgie…Merci de votre visite, portez vous bien et à demain peut-être.