BOYCOTT…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, ,

Amis de la liberté endeuillée et du
pigeonneau laqué réunis, bonjour !


Puisque nous sommes le 29 novembre
c’est à dire le 9è jour de frimaire, dédié au genièvre, je vais
en profiter pour ne pas vous parler de choucroute !


BOYCOTT

C‘est à Charles Cunningham Boycott,
riche propriétaire terrien irlandais que l’on doit ce nom. A force
de maltraiter ses ouvriers il dut subir un blocus de leur part et, le
nom est resté. Cette forme d’action s’est développée depuis par
exemple contre le régime d’apartheid de l’Afrique du sud, le
boycott des produits chinois contre leur politique vis à vis du
Tibet, le boycott d’une marque de bière par les gays américains
contre la politique d’embauche de cette marque et, plus récemment,
le boycott des produits israéliens contre leur politique à l’égard
des palestiniens.

Oui mais voilà…

Il est désormais interdit de boycotter
! la Chancellerie a eu cette idée extraordinaire selon laquelle tout
appel au boycott des produits d’un pays n’était qu’une
«provocation publique à la discrimination envers une nation»…
Ainsi que l’expose benoist Hurel secrétaire général adjoint du
syndicat de la magistrature dans une tribune dans Libération:
Michèle Alliot-Marie a, il y a quelques mois, par une simple
circulaire, commis un attentat juridique d’une rare violence contre
l’un des moyens les plus anciens et les plus efficaces de la
contestation des Etats par les sociétés civiles, à savoir le
boycott. Le 12 février, la Chancellerie a eu cette idée
extraordinaire selon laquelle tout appel au boycott des produits d’un
pays n’était qu’une
«provocation publique à la
discrimination envers une nation»,
punie d’un an
d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende. Le ministère
demande aux procureurs de la République d’assurer une répression
«ferme et cohérente» de ces agissements.
Pour l’ex-garde des Sceaux, il ne s’agit pas là d’entreprises
de protestation et d’émancipation, souhaitables en démocratie,
mais d’associations de malfaiteurs en vue d’attenter à la bonne
marche du commerce, donc du monde. La circulaire en question, qui a
su convaincre au moins un tribunal, constitue donc, pour la société
civile, une régression d’une ampleur peu commune. Cette
provocation s’est pour l’instant heurtée à un mur de silence.
La pénalisation de la contestation est toujours une mauvaise
nouvelle pour la démocratie. L’absence de contestation de la
pénalisation, lorsque celle-ci ne répond à aucun autre objectif
que celui de museler les peuples, n’en est pas une meilleure.

Ainsi va le monde.

Maintenant, c’est à
vous de voir, je ne fais pas de prosélytisme…J’évoque, comme
disait Blier dans les tontons flingueurs.

Allez, merci d’avoir fait
le détour par « les cénobites tranquilles » qui, grâce
à votre fidélité approche des 10 000 visiteurs. Portez vous bien
et à demain peut-être.

2 commentaires

  1. oui oui

    054868e7671d82f8ead4b204248cb9bc? « > d’où l’importance de défendre l’éducation et des valeurs (c’est un leitmotiv chez moi) pour donner à nos descendants les moyens de faire leur choix sans avoir besoin de consignes extérieures….

  2. chris

    c18276ceaca5383c9cf42e4afaf00cc8? « > bonjour voila ma petite participation pour le vote +5 pour vous et merci d’avance pour le retour de note ici http://canari60.boosterblog.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera jamais publié. les champs marqués d'une asterisque sont obligatoires (*).