Vous lisez actuellement les articles publié le novembre 17th, 2010

Page 1 de 1

REMANIER N’EST PAS JOUER…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , ,

Amis de la continuité sans le changement et de la daube de boeuf réunies, bonjour !

Remanier c’est, arranger, changer, corriger, modifier, refondre, renouveler, reprendre, retoucher, réviser, revoir, transformer… C’est vous dire si l’on était en droit d’attendre des bouleversements de cette nouvelle mouture du gouvernement. Et bien, comme le disait avec beaucoup d’à propos mon aïeule: « On change tout mais on touche à rien !« . (A gauche, dessin de Miassu, il date un peu mais est toujours d’actualité.)

On voit bien que Borloo n’est plus dans le coup, lui, aurait attendu jeudi pour que l’annonce du nouveau gouvernement coïncide avec la sortie du Beaujolais nouveau.

C‘est Machin à la place de Truc et Une telle qui remplace Duchmoll sous la conduite de Fillon qui remplace Fillon. Fadela Amara retourne dans sa HLM d’où elle n’aurait jamais dut sortir, ni pute ni soumise ni ministre. Alliot-Marie à réussi à faire de son compagnon un ministre, c’est plus facile pour la vie de famille. L’oscar du retournement de veste revient sans conteste à Maurice Leroy, il a entamé sa carrière politique au Parti communiste puis est devenu bras
droit du centriste François Bayrou, avant de rallier Nicolas Sarkozy
entre les deux tours de la présidentielle de 2007. Vice-président de l’Assemblée nationale, il avait tout
récemment estimé que Jean-Louis Borloo serait un « bon choix » pour
Matignon. Ca promet ! Et puis Juppé-faites-ce-que-je-dis-pas-ce-que-je-fais, il s’était engagé, juré craché, pas de cumul, tout pour Bordeaux.
La belle Rama Yade va pouvoir se remettre au tricot, Eric Woerth préparer sa défense, Kouchner reprendre ses livraisons de riz et Morin se mettre à rêver à 2012…Si Borloo ne le mange pas. Et bien voila, les pieds nickelés sont en ordre de marche.
Oui mais, Madame Michu, et le chômage, le pouvoir d’achat, la retraite, les salaires, la sécurité…Euh, ah oui mais non, ça c’est autre chose, faut pas tout mélanger, nous on fait un gouvernement pour les présidentielles de 2012 pas pour régler les petits problèmes de la vie quotidienne, ah non, c’est du sérieux un gouvernement. Il nous reste un an pour contrôler, maîtriser, planifier, placer nos hommes aux manettes de la presse écrite, la police, la justice, la radio, la télé, le foot, le tiercé, le loto. Verrouiller internet, bâillonner Médiapart, libérer Taponier et Ghesquière, faire monter Mélenchon dans les sondages…C’est du taf ça, à plein temps qu’ils vont bosser les nouveaux sinistres.

Bon allez, je m’arrête là, on va pas se faire du mal non plus. Fort heureusement il y a des nouvelles beaucoup plus réjouissantes. Tiens, par exemple, le rapport de Dominique Versini, mais si, vous savez c’est la défenseur(e) des enfants. Jusqu’à ce jour autorité indépendante mais plus pour très longtemps.

Et qu’est-ce qu’elle nous dit Dominique-nique-nique ?
Qu’il y aurait dans notre douce France, cher pays de mon enfance, deux millions d’enfants frappés par la situation de pauvreté dans laquelle vivent leurs parents et que cette « précarité massive » à des conséquences extrêmement graves. Alors, c’est qui le ministre des enfants dans le nouveau gouvernement ? (Désolé, je n’ai pas retrouvé l’auteur du dessin.)

Décidément, c’est plus fort que moi, faut que j’y revienne. Allez, merci encore de votre visite, portez vous bien malgré tout et à demain peut-être.