Vous lisez actuellement les articles publié le octobre 13th, 2010

Page 1 de 1

ART TATUM EN (STOCK) OPTIONS…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, ,

Amis de l’économie de marché et du saucisson à l’ail réunis, bonjour ! Le 22 de vendémiaire c’est le jour de la pêche et, un qui l’avait, la pêche, c’est bien ce pianiste là. Il s’appelait en vérité Arthur Jr Tatum et il avait vu le jour le 13 octobre 1909 à Toledo dans l’Ohio. Art Tatum est quasiment aveugle et autodidacte. Il utilise le braille et reproduit la musique qu’il entend sur les disques. Il débute véritablement en 1926 et est déja très influencé par Fats Waller qui le lui rendra bien. La légende veut qu’un jour quand il entre dans un club où Fats Waller donne un concert, ce dernier déclara: « C’est moi qui joue ce soir, mais Dieu est avec nous dans la salle. » Ses premiers enregistrements datent de 1933 et il affirme déja un style très personnel. Il devient très rapidement une figure majeure du jazz et forme avec le guitariste Tiny Grimes et le bassistz Slam Stewart un trio extrêmement populaire. Il va jouer avec Lionel Hampton, Buddy Rich, Benny Carter notamment. Art Tatum est décédé le 5 novembre 1956. Dans son fameux livre « Je me souviens », Georges Perec écrit ceci: « Je me souviens qu’Art Tatum avait appelé un morceau Sweet Lorraine parce qu’il avait été en Lorraine pendant la guerre de 14/18« . Tout à fait autre chose. Pour rester dans l’ambiance de la manif, je vous ai dégotté ceci:

Puisqu’on vous dit qu’il n’y pas d’argent pour les retraites Mme Michu…

« A Wall Street, l’argent ne dort effectivement pas bien longtemps. Selon une étude publiée mardi 12 octobre par le Wall Street Journal, les institutions financières s’apprêtent à verser un montant record de 144 milliards de dollars (104 milliards d’euros) de rémunérations variables à leurs dirigeants et employés cette année. Ce chiffre record, qui porte sur les primes, bonus et autres stock-options des dirigeants et employés de Wall Street, dépasse de 4 % ceux versés pour l’année 2009, qui s’élevait à 139 milliards de dollars, précise le journal. L’étude porte sur 35 institutions financières : des banques, des fonds d’investissements, des maisons de courtages et des sociétés de services financiers. » Alors c’est pas la peine d’aller faire du « reuz » dans les rues. Voila pour aujourd’hui, repassez demain si le coeur vous en dit. En attendant portez vous bien.