Vous lisez actuellement les articles publié le septembre 25th, 2010

Page 1 de 1

ACTION DIRECTE…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , ,

Amis de la conscience universelle et des nouilles au beurre réunies, bonjour !

En ces temps de grèves et de manifs contre la réforme des retraites, les éditions Agone ont la bonne idées de publier un livre qui devrait vous aider à supporter les longues soirées automnales.
Il s’agit de textes d’Emile POUGET (voir mon billet du 21 juillet) présents dans L’action directe et autres écrits syndicalistes (1903-1910).
Celui qui fut le génial créateur du Père Peinard, journal anarchiste resté célèbre pour son argot fleuri, témoigne:  » L’action directe, c’est la libération des foules humaines, jusqu’ici façonnées à l’acceptation des croyances imposées, c’est leur montée vers l’examen, vers la conscience….Chacun est invité à ne plus attendre d’en haut son salut, à mettre la main à la pâte, à ne plus subir passivement les fatalités sociales. L’action sociale clôt le cycle des miracles – miracles du ciel, miracles de l’Etat – et proclame la mise en pratique de la maxime: Le salut est en nous !« .
« L’action directe dégage donc l’être humain de la gangue de passivité et de non-vouloir, en laquelle tend à le confiner et l’immobiliser le démocratisme… Elle a, par conséquent, une valeur éducative sans pareille: Elle apprend à réfléchir, à décider, à agir… L’indépendance et l’activité de l’individu ne peuvent s’épanouir qu’en plongeant dans le sol fécond de la solidaire entente« .

Ces textes ont été rassemblés et présentés par Michel Chueca. Et, comme le dit Paco sur Bellaciao: De quelle maladie souffrons nous pour être à ce point ankylosés face à l’injustice sociale et à l’arrogance des possédants ? Bref, une lecture des plus réjouissantes et des textes que l’on croirait écrits hier matin tant ils résonnent d’une actualité frappante.

Bon, allez, il n’y a pas que la révolution dans la vie, j’ai un panier de champignons à remplir si je veux agrémenter mon filet de boeuf ce soir…Portez vous bien et à demain peut-être.