Vous lisez actuellement les articles publié le juillet 29th, 2010

Page 1 de 1

PAS D’PANIQUE…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , , ,

Amis de l’agriculture biologique et du canard laqué réunis, bonjour !

Nous sommes le 29 juillet, autant dire, le 11ème jour de thermidor et, surprise, c’est le jour de la panic…Pas de quoi s’inquièter outre mesure, il s’agit d’une plante herbacée cultivée dans certaines contrées comme céréales alors qu’ailleurs on la considère comme une vulgaire mauvaise herbe. C’est-y pas triste…Et pourtant, cette plante pourrait constituer selon une étude publiée en 2008 une source intéressante d’agrocarburant;grâce à un bilan écologique et énergétique bien meilleur que celui du maïs selon Hen Vogel et ses associés (il
produit 540% d’énergie par rapport à l’énergie fournie pour le
produire). C’est pas beautiful ça mes body boys ? On apprend tous les jours quelque chose sur « les cénobites tranquilles » votre blog préféré; celui pour lequel vous pouvez voter – colonne de droite en bas – et qui reste ouvert tout l’été.

L’environnement est chose sérieuse pourtant je ne résiste pas au plaisir de vous faire partager cette pensée que l’on doit à Geluck, le dessinateur du chat: « en Amazonie on détruit chaque jour l’équivalent de 60 terrains de foot de forêt…C’est pas sérieux, y-aura jamais assez de joueurs!« 

Tout à fait autre chose…
La politique du « bouc émissaire » est vieille comme le monde, enfin, comme la bible. Pourtant, cela n’empêche pas nos gouvernants d’en user pour ne pas dire, en abuser. Aujourd’hui, les gagnants sont les gens du voyage. Après avoir été longtemps catalogués de voleurs de poules, les voici désignés à la vindicte populaire comme les responsables de tous nos malheurs. Roms, Gitans, Tsiganes, Manouches et autres « fils du vent » comme disait, avec un peu d’angélisme, un pasteur de ma connaissance, vont servir de boucs émissaires à une politique de sécurité que le gouvernement a décidé de développer en vue des prochaines échéances électorales.

La France a peur aurait dit Gicquel du haut de son journal télévisé ! Et bien elle n’a pas fini de trembler…

Mais je vois que l’heure avance et aujourd’hui, corvée de pelouse…La vie de retraité n’est pas forcément un long fleuve tranquille. Allez, portez vous bien et à demain peut-être.