Vous lisez actuellement les articles publié le avril 8th, 2010

Page 1 de 1

LA VENGEANCE DU TSAR…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

LA RUMEUR.

Voici donc qu’elle enfle et parcours les salles de rédaction. La voici à la une et, à la deux elle est déjà sur twitter. Encore un bond elle est sur facebook, elle gambade, elle sautille, elle était grenouille et la voici boeuf. Il aurait une maitresse…Elle aurait un amant…Tristes histoires de fesses pour pauvres boniments. Mais d’où vient donc ce bruit qui emplit nos médias? On dit que s’est Dati, on parle de Rachida, on pérore, on médit et on dit pis que ça. Voici un poème de Victor Hugo qui nous parle de la rumeur.

Jeunes gens, prenez garde aux choses que vous dites.
Tout peut sortir d’un mot qu’en passant vous perdîtes.
Tout, la haine et le deuil ! Et ne m’objectez pas
Que vos amis sont sûrs et que vous parlez bas
Écoutez bien ceci : tête-à-tête, en pantoufle,
Portes closes , chez vous, sans un témoin qui souffle,
Vous dites à l’oreille au plus mystérieux
De vos amis de coeur, ou, si vous l’aimez mieux,
Vous murmurez tout seul, croyant presque vous taire,
Dans le fond d’une cave trente pieds sous terre,
Un mot désagréable à quelque individu;
Ce mot que vous croyez qu’on n’a pas entendu,
Que vous disiez si bas dans un lieu sourd et sombre,
Court à peine lâché, part, bondit, sort, de l’ombre !
Tenez, il est dehors ! Il connaît son chemin
Il marche, il a deux pieds, un bâton à la main.
De bons souliers ferrés, un passeport en règle;
Il vous échappe, il fuit, rien ne l’arrêtera.
Il suit le quai, franchit la place, et coetera,
Passe l’eau sans bateau dans la maison des crues
Et, va tout à travers un dédale de rues,
Droit chez l’individu dont vous avez parlé .
Il sait le numéro, l’étage; il a la clé,
Il monte l’escalier, ouvre la porte, passe,

Entre , arrive, et railleur, regardant l’homme en face,
Dit :
ET c’est fait. Vous avez un ennemi mortel.

Et pour Rachida, la curée a déja commencée: D’après « la tribune de Genêve », l’UMP a refusé de payer les chambres que convoitaient Rachida Dati dans un palace 5 étoiles le 15 mars dernier. Le secrétariat a donc réservé un hotel deux fois moins cher à Meyrins, près de l’aéroport et de plus, une chambre double à partager avec son attachée parlementaire… La veille, Brice Hortefeux lui avait retiré sa voiture et son chauffeur. La vengeance du tsar est terrible !

La peinture est une huile sur toile de: ARTUR DESIRO

Personnellement, tant qu’il se flinguent entre eux, je trouve cela plutôt réjouissant. Je préfèrerais savoir ce qui va advenir de la retraite, du bouclier fiscal, de la hausse inexorable de la précarité…Mais après tout, ils n’ont pas été élus pour faire de la politique hein ! Manquerait plus que ça.

Allez, merci d’être passé visiter « les cénobites tranquilles », portez vous bien et à demain peut-être.