Vous lisez actuellement les articles publié le février 18th, 2010

Page 1 de 1

CA SENT LE RECHAUFFE…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

,

Et voila, aujourd’hui on fête les « Bernadette ». Petite pensée pour l’une d’entre elle (elle ne conduit pas la liste Sarkozy en Bretagne, elle ne s’occupe pas des pièces jaunes.) non, c’est la grand mère de ma filleule qui a, entre autres talents, celui de faire le meilleur paté du monde…J’dis ça comme ça, c’est pas du tout intéressé.

ÇA SENT LE RÉCHAUFFÉ.

Voici quelques-uns des tout derniers potins à mettre sur le tapis lors de votre prochain dîner quand quelqu’un vous rappellera qu’Al Gore et le GIEC ont eu le Nobel pour leurs travaux sur le réchauffement climatique.C’estclimatique.C’est un peu long mais j’ai trouvé cela amusant, si ce n’est inquiètant.

ClimatGate – Ce scandale a inauguré la dernière série de révélations, quand la divulgation de milliers de documents de l’Unité de recherche climatique (CRU) d’East Anglia en Grande-BretagneGrande-Bretagne a montré l’étouffement et le discrédit systématique de l’avis des sceptiques et la mise à l’écart de certains relevés de température, suggérant un parti pris pour défendre la cause du réchauffement.

SecretGate – Le gouvernement britannique a établi depuis que quelqu’un chez East Anglia a commis un délit en refusant de remettre les documents sur le réchauffement global, demandés par 95 requêtes faites en vertu de la loi sur la liberté de l’information.

ChineGate – Une enquête de The Guardian, le quotidien britannique à tendance de gauche, a découvert la preuve que les mesures des stations météorologiques chinoises, non seulement étaient fortement bancales, mais en plus n’ont pas pu être localisées..

      HimalayaGateHimalayaGate – Un officiel de la météo en Inde a admis en janvier que, en tant que principal auteur du rapport du GIEC sur l’Asie, il a volontairement exagéré en affirmant que les glaciers himalayens seront fondus en 2035 afin de pousser les gouvernements à agir..

PachauriGatePachauriGate – Rajendra Pachauri, le président du GIEC qui a accepté avec Al Gore le Prix Nobel pour épouvanter les andouilles, a d’abord défendu le scénario de la fonte de l’Himalaya. Après que l’auteur de la supercherie de la fonte glaciaire se soit mis à table, Pachauri a admis avoir fait une erreur. Mais, a-t-il insisté, nous devons toujours lui faire confiance.

PachauriGatePachauriGate II – Pachauri a aussi affirmé qu’il ne savait pas avant le sommet sur le climat de Copenhague en décembre que la fausse affirmation sur les glaciers himalayens était pure spéculation. Mais le Times de Londres a rapporté qu’un journaliste scientifique de premier plan a déclaré avoir signalé ces erreurs à Pachauri par plusieurs courriels et des discussions avec lui, qui  » a décidé de les ignorer.

SternGate – Une excuse pour imposer des mesures énergiques en faveur du climat dans le monde entier fut le rapport Stern du Royaume-Uni en 2006, une prédiction économique apocalyptique, commissionnée par le gouvernement. Le Telegraph britannique signale à présent que, tranquillement, après publication,  » certaines de ces prévisions avaient été édulcorées, car les preuves scientifiques sur lesquelles elles reposaient n’avaient pas pu être vérifiées. 

SternGate II – Un chercheur affirme aujourd’hui que le rapport Stern citait abusivement son travail pour suggérer un lien étroit entre le réchauffement global et une plus grande fréquence et gravité des inondations et des ouragans. Robert Muir-Wood a expliqué que sa recherche originale ne montrait aucune corrélation de ce genre.

AmazoneGateAmazoneGate – Le Times de Londres a exposé une autre grosse boulette : l’affirmation du GIEC, que le réchauffement planétaire allait faire disparaître les forêts tropicales, encore présentée comme scientifique et révisée par les pairs, était fausse. Selon le Times, en réalité cette affirmation  » reposait sur une allégation non étayée de militants verts ayant peu d’expertise scientifique, rédigée par deux militants écologistes  » et piquée dans un rapport du WWF, un groupe de pression écologiste. .

GlacierGate – Pas beaucoup de continents ont échappé au réchauffement climatique biaisé. Le GIEC a établi ses conclusions sur le retrait des glaciers de montagne des Andes, des Alpes et d’Afrique sur un reportage d’anecdotes de grimpeurs dans un magazine d’alpinisme populaire, et sur la thèse d’un étudiant suisse qui citait des guides de montagne.

RécifGate – N’oublions pas le prétendu lien entre le changement climatique et la dégradation des récifs coralliens. Le GIEC a cité non pas de la littérature révisée par les pairs mais des articles de plaidoyer de Greenpeace, le groupe de défense affamé de publicité, comme unique source de cette affirmation.

AfriqueGate – L’affirmation du GIEC, selon laquelle la montée des températures pourrait réduire de moitié les rendements agricoles dans les pays africains, se révèle provenir d’un document de 2003 publié par un groupe d’experts écologistes canadiens, et non pas d’une revue scientifique révisée par les pairs.

Pliez cette rubrique et déposez-le à côté de votre serviette de table la prochaine fois que vous aurez Al Gore ou quelqu’un de son acabit pour dîner. Elle devrait rendre la conversation intéressante après le dîner.

Original : www.prisonplanet.comwww.prisonplanet.com/guide-to-the-climate-scandals.htmlguide-to-the-climate-scandals.html

Allez, passez une excellente journée, portez vous bien et à demain peut-être.