Vous lisez actuellement les articles publié le février 10th, 2010

Page 1 de 1

SUPER BOWL…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , , , ,

Sur un blog ami, blog.magikstudio.fr, j’ai beaucoup ri à la découverte des pubs diffusées à l’occasion du super bowl Etats-uniens. Pour ma part, vous me connaissez, il faut toujours que je cherche la petite bête et, j’ai tout de même noté que les ultra conservateurs en ont profité pour inonder le pays de leur propagande immonde. La 44e finale du championnat de football américain qui a opposé, dimanche, la Nouvelle-Orléans à Indianapolis fait déjà l’objet d’une vive polémique aux États-Unis. Le motif: Financée par l’association religieuse conservatrice Focus on the Family, une publicité contre l’avortement diffusée sur CBS, avant et après la retransmission du Super Bowl… ce qui provoque la colère des amateurs de football américain les plus libéraux.

Les « pro-choice », qui défendent le droit à l’avortement, crient en effet au scandale et accusent CBS, diffuseur historique du Super Bowl, de prendre partie dans un débat qui déchire la société américaine. Dans un communiqué, Dana McClintock, porte-parole de la chaîne, dément à peine, expliquant que les choix publicitaires précédents de CBS « ne prenaient pas assez en compte le sentiment du public ». En d’autres termes : CBS veut satisfaire l’aile la plus conservatrice de ses téléspectateurs.

Le spot en question, mettrait en scène le joueur des Florida Gators Tim Tebow, une star du championnat universitaire aux convictions religieuses affirmées, aux côtés de sa mère, devenue l’icône des « pro-life » parce que celle-ci a refusé, un beau jour de 1987, de se faire avorter contre l’avis de ses médecins, et est devenue, vingt ans plus tard, la mère d’un champion. Affligeant…On rêve de sabotage. Tiens, à ce propos, lisez donc ce qui suit.

Voici un extrait d’un article de Emile POUGET paru dans « l’almanach du père peinard » en 1898. Ce petit texte qui veut nous expliquer ce qu’est le sabotage nous dévoile aussi avec verve et talent la façon dont on s’exprimait dans le monde ouvrier industriel de la fin du 19ème siècle. Le mot sabotage vient donc de sabot: Celui là même que l’on jetait dans une machine pour la mettre en panne.

« Le SABOTTAGE est une riche binaise qui, d’ici peu, fera rire jaune les capitalos. L’idée du SABOTTAGE ne restera pas à l’état de rêve bleu : on usera du truc ! Et les exploiteurs comprendront enfin que le métier de patron commence à ne plus être tout rose. Ceci dit, pour les bons bougres qui ne sauraient pas encore de quoi il retourne, que j’explique ce qu’est le sabottage. Le sabottage, c’est le tirage à cul conscient, c’est le ratage d’un boulot, c’est le grain de sable roublardement fourré dans l’engrenage minutieux pour que la machine toussote, c’est le coulage systématique du patron… Tout ça pratiqué en douce, sans faire de magnes, ni d’épates. .A supposer, par exemple, un grand bagne dont le patron, tout par un coup, a une lubie accapareuse, — soit qu’il ait une nouvelle maîtresse à entretenir, soit qu’il guigne l’achat d’un château… ou autre fantaisie qui nécessite de sa part une augmentation de bénéfices. Donc, voilà le sabottage chouettement défini : à mauvaise paye, mauvais travail! » C’est pas ragaillardisant ça ?

Allez, j’arrète là pour aujourd’hui, j’ai ma life box qui fait des siennes. Portez vous bien et à demain peut-être.