Vous lisez actuellement les articles publié le janvier 28th, 2010

Page 1 de 1

Militant et propagandiste anarchiste français.Il est né le 29 mai 1869 à Palaiseau (région parisienne) et mort un 28 janvier. Animateur, en 1886, avec Joseph Tortelier (billet du 1er décembre 09) et d’autres, de la « Ligue des Antipatriotes », qui avait pour but de lutter contre le militarisme, la guerre qui en découle et son corollaire, le patriotisme. D’abord mécanicien, il sera ensuite gérant de magasin à Yvetot. Lorsque la guerre éclate, fidèle à ses convictions antimilitaristes et pacifistes, il soutient la position de Sébastien Faure (billet du 06 janvier). En 1916, en sursis de mobilisation il travaille à la fabrication de moteurs d’aéroplanes à Billancourt. Après la guerre il tente, en 1919, de créer une bibliothèque mobile et gratuite. Il prend part à l’administration du « Libertaire » et de la « Librairie sociale » qui en dépendait. En 1922, il est trésorier du « Comité de Défenses Sociale ». Il va dès lors faire oeuvre de propagandiste et de vulgarisateur des idées libertaire avec la publication de la « Brochure Mensuelle ». Il sera ensuite, en 1934 et 1935, le gérant du journal « La Conquête du pain ».Il meurt ce 28 janvier 1938 et sera incinéré au cimetière du Père-Lachaise à Paris. (la photo est celle de sa revue « la brochure mensuelle)

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , , , ,

Mieux vaut prévenir que guérir… Vous le savez, le SIDA continue son oeuvre de mort sur la planète et l’Afrique est particulièrement touchée. L’association AIDES qui fait un travail de prévention tout à fait remarquable, a commandé un spot que, pour ma part, je trouve géniallissime. Le voici livré à votre jugement.

L’homme du jour s’appelle Emile BIDAULT.

Militant et propagandiste anarchiste français.
Il est né le 29 mai 1869 à Palaiseau (région parisienne) et mort un 28 janvier. Animateur, en 1886, avec Joseph Tortelier (billet du 1er décembre 09) et d’autres, de la « Ligue des Antipatriotes », qui avait pour but de lutter contre le militarisme, la guerre qui en découle et son corollaire, le patriotisme. D’abord mécanicien, il sera ensuite gérant de magasin à Yvetot. Lorsque la guerre éclate, fidèle à ses convictions antimilitaristes et pacifistes, il soutient la position de
Sébastien Faure (billet du 06 janvier). En 1916, en sursis de mobilisation il travaille à la fabrication de moteurs d’aéroplanes à Billancourt. Après la guerre il tente, en 1919, de créer une bibliothèque mobile et gratuite. Il prend part à l’administration du « Libertaire » et de la « Librairie sociale » qui en dépendait. En 1922, il est trésorier du « Comité de Défenses Sociale ». Il va dès lors faire oeuvre de propagandiste et de vulgarisateur des idées libertaire avec la publication de la « Brochure Mensuelle ». Il sera ensuite, en 1934 et 1935, le gérant du journal « La Conquête du pain ».
Il meurt ce 28 janvier 1938 et sera incinéré au cimetière du Père-Lachaise à Paris. (la photo est celle de sa revue « la brochure mensuelle)

Au cours de mes modestes recherches pour alimenter ma galerie de portraits, je suis tombé sur cette définition et je ne résiste pas au plaisir de vous la soumettre quelques semaines avant des élections régionales: « Parlement: Mot étrange constitué à partir de deux verbes, parler et mentir… » A bon entendeur…

Allez, merci encore de votre visite, portez vous bien et à demain peut-être.