Vous lisez actuellement les articles publié le janvier 22nd, 2010

Page 1 de 1

LE PLEIN D’INDECENCE…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , ,

L’ENTERREMENT DE LOUISE MICHEL.

J‘ai déjà eu l’occasion d’en parler ici même je ne vais donc pas recommencer. Juste un petit rappel puisque c’est un 22 janvier en 1905 qu’un foule de plus de 100 000 personnes accompagne Louise MICHEL pour son dernier voyage. Un journaliste de l’époque nous décrit la scène: « Il est 8h du matin lorsque arrive le corps en gare de Lyon. Il faudra attendre 17h pour que le cortège funèbre atteigne le cimetière de Levallois. » Le préfet LEPINE (vous savez, le concours…) qui voulait suivre l’enterrement en est chassé par les anarchistes. On voit bien sur cette carte postale ancienne, le moment où le cercueil est descendu du char au milieu de cette foule impressionnante.

UNE BREVE QUI EN DIT LONG.

Les députés UMP ont décidé d’exclure explicitement l’Élysée du champ d’investigation de la commission d’enquête parlementaire sur les sondages de l’exécutif, voulue par le PS, et qui doit voir le jour le 27 janvier. Qu’on se le dise, on n’enquête pas sur les pratiques du Chateau et encore moins sur celles de son locataire. Des pratiques qui se rapprochent de plus en plus de celles des Républiques bananières. C’est sans commentaires, il faut rester révérencieux…

DERNIERE MINUTE.

Il semblerait que sous l’amicale pression de Nicolas 1er, le sieur Proglio ait renoncé à sa double rémunération. Pôv garçon, il va rencontrer des difficultés pour ses fins de mois. Pourrions nous demander à TF1 d’organiser un « PédégéTon » pour venir en aide aux patrons nécessiteux ? Entre son salaire à EDF et ses cachetons d’administrateur à droite et à gauche, il va lui rester à peine deux millions. La caissière de chez Leclerc devra bosser pendant 160 ans pour atteindre la même somme, elle.

POUR SOURIRE.

Savez vous quel est ce concours lancé en 1925 et qui regroupe encore chaque année plus de 45 000 candidats ? Gagné ! C’est le concours du « bébé Cadum ». Allez, fait risette à tata.

Je ne suis pas sûr que Mme de Fontenay ne soit pas un peu jalouse d’une telle réussite.

C‘est tout pour aujourd’hui. Ce soir, j’ai des invités de marque dont une spécialiste des blogs cullinaires, il faut que je me mette aux fourneaux (je mets ça au pluriel, j’en aurais pas trop de deux). Allez, portez vous bien et à demain peut-être.