Vous lisez actuellement les articles publié le janvier 13th, 2010

Page 1 de 1

POUR VOUS MESDAMES…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , ,

Oui, pour vous mesdames, si vous en avez marre de voir vos hommes aggripés à la Wii comme le birinig à la roche…Voici un petit moment de pur bonheur.

TOUT A FAIT AUTRE CHOSE.

« J’Accuse…! » 

C‘est le titre d’un article rédigé par Émile Zola lors de l’affaire Dreyfus. Il est publié dans le journal L’Aurore du 13 janvier 1898 sous la forme d’une lettre ouverte au Président de la République Félix Faure. Au travers d’un véritable pamphlet accusateur, la contestation d’une décision de justice au nom de valeurs universelles, l’écrivain décide de s’exposer publiquement, afin de comparaître aux Assises pour qu’un nouveau procès, plus indépendant puisse se dérouler. C’est cet article qui relance l’affaire Dreyfus, au moment où le véritable coupable, le commandant Esterházy, étant acquitté, tout pouvait sembler perdu pour le camp dreyfusard. Cet article représente le symbole de l’éloquence oratoire et du pouvoir de la presse mis au service d’une cause juste et généreuse.Probablement l’un des articles parus dans la presse le plus connu au monde, J’accuse…! incarne encore aujourd’hui une œuvre à la fois artistique et littéraire. Plus encore, l’article de Zola est l’exemple de l’engagement intellectuel pour une cause juste. Il est enfin, l’exemple de la bombe médiatique qui bouleverse l’ordre établi et permet une action politique, une forme de lutte gagnée par le pot de terre contre le pot de fer.
Innombrables ont été ceux, qui devant une erreur, une injustice, un cause injuste à dénoncer, ont écrit après Zola, leur
J’accuse…!. Toute dénonciation d’un fait social par l’usage d’un média écrit est un J’accuse…!, et ceci dès la fin du XIXe siècle. Voila qui nous change de nos intellos germano-pratins d’aujourd’hui.

Voila donc pour la livraison du jour. Je vous souhaite une excellente journée, portez vous bien et à demain peut-être.