CELUI QUI A L’HEURE EST UN HEUREUX…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, ,

Chaque année, à pareille époque, je mets à profit ces turbulences festives pour effectuer une retraite spirituelle dans la solitude et la méditation. Je ressors de ma bibliothèque les ouvrages de mes deux auteurs favoris, Lao-Tseu et Saint Augustin, sans délaisser pour autant Saint Emilion, qui conserve toute ma vénération.

Je vous livre quelques uns des sujets qui ont mobilisés ma réflexion au cours des heures passées:

  • Le prix du homard a été multiplié par quatre. A qui profite le crime ?

  • Berlusconi se prend pour le Duce. A qui profite la frime ?

  • Édouard Leclerc (père) a été décoré par le président. On en parle dans le Landerneau de l’épicerie; et vice versa.

  • Lucie de Lammermoor est vivante. Lucien, de l’Aber vrac’h est mort.

  • L’an 01 est en retard. Je répète, l’an 01 est en retard.

Comme vous pouvez le constater, il s’agit là de thèmes dont la teneur philosophique atteint des hauteurs rarement égalées et qui nécessitent une mobilisation totale et permanente de mes capacités neuronales. Seuls, le calme serein et la tranquille atmosphère de mon modeste ermitage sont propices à ce genre d’exercice.

Je dois, entre autres choses, à mon vieux maître Paul Le Bohec, l’apprentissage de cette technique qu’il avait baptisée « écriture automatique » et qui permet de se purger l’esprit des miasmes qui l’encombrent.

Tout a fait autre chose.

Condidérant que vous avez été relativement modérés dans votre consommation au cours des agapes passées, voici quelques réflexions de comptoir en guise de bonus de fin d’année et histoire d’en remettre une couche. Quelques minutes de pur bonheur interprétées par l’inoubliable Jean Carmet.

Voila qui devrait vous redonner la pêche pour retourner au boulot en attendant de remettre ça la semaine prochaine.

Allez, portez vous bien et, à demain peut-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera jamais publié. les champs marqués d'une asterisque sont obligatoires (*).