ELLE COURT, ELLE COURT, LA RUMEUR…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , , ,

« La rumeur approche, l’écho la redit » c’est dans « Les Orientales » de V. HUGO. Pas un jour sans que le Net justement ne se fasse l’écho d’une nouvelle rumeur aussi invérifiable que la précédente. Extraordinaire caisse de résonnance mondialisée, le réseau s’empare d’un bruit, d’un murmure, d’un chuchotement, d’un soupçon et, en quelques heures, c’est le « buzz », l’info a fait le tour de la planète, tel un torrent Cévenol elle a grossit et, très vite sort de son lit. Dès lors elle devient incontrolable. Depuis la maladie d’une star jusqu’à la présence d’huile de vidange dans les bouteilles Lesieur, en passant par le grand complot au nom de code H1N1, tout est bon pour alimenter la rumeur, y compris et surtout les démentis. Exemple: Au mois d’août à Carnoët, il y avait tellement de guèpes qu’ils ont failli rebaptiser le site: « la vallée d’essaim » . (comique de répétition)

Pascal FROISSART, qui enseigne à l’université de Paris VIII en a fait un livre remarquable: « La rumeur, histoire et fantasmes » aux éditions Belin. PARIS – 2002… Mais, l’intéret de Internet, c’est qu’on y trouve aussi, les contre-poisons. Par exemple, vous pouvez utiliser des sites comme hoaxkiller.fr  ou bien encore le site hoaxbuster.com  Pour ma part, j’aime bien le site du « démonte rumeur » (c’est quand même plus franchouillard) hébergé par Rue 89. rue89.com/hoax-O  on y trouve le classement des dernières rumeurs et surtout, enquètes, contre-enquètes, démonstrations et autres preuves permettant de démonter le mécanisme de la rumeur.

Voila, voila, vous glissez tout cela dans la catégorie conseil du jour et vous êtes doté d’un outil supplémentaire pour ne pas mourir idiot. Si vous connaissez d’autres sites de ce genre, je suis preneur. D’ici là, informez vous, ne vous laissez pas enchanter par les mélodies des sirènes (on dit que la ville d’YS n’est pas loin d’ici) vérifiez, recoupez, comparez et, en dernier lieu faites vous une opinion. Pendant ce temps, portez vous bien et, à demain peut-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera jamais publié. les champs marqués d'une asterisque sont obligatoires (*).