Vous lisez actuellement les articles publié le novembre 25th, 2009

Page 1 de 1

TONNERRE DE BREVES…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , , ,

SACRE LEON…

Léon ZITRONE, on le sait était un perfectionniste, non content d’être né un 25 novembre, en 1914, il a réussi l’exploit de mourir un 25 novembre, en 1995. Pour un peu, cabotin comme il l’était, il aurait calé sa mort sur l’heure du J.T.

TONNERRE DE BREST…

C’est pas de chance quand on porte le nom de Neptune d’être réduit au silence par la tempête. C’est ce qui vient d’arriver à ma radio préférée. Son pylône a mis un genou à terre. Fort heureusement, les nouvelles technologies permettent de continuer à se gaver de jazz sur: radio-neptune.net

TELE BRETAGNE OUEST…

Le 30 novembre démarre une nouvelle expérience télévisuelle sur la pointe bretonne. Ca s’appellera « TEBEO » pour télé bretagne ouest. Derrière ce projet, on trouve principalement « Le télégramme de Brest » et le Crédit Mutuel. C’est étrange comme l’histoire à quelquefois tendance à se répéter: Le XIXème siècle a vu se structurer la Bretagne en deux blocs qui sont encore présents aujourd’hui. D’un coté, la droite conservatrice et cléricale, Office de Landerneau, clergé local, école privées et Ouest-Eclair. En face les « progressistes » mouvement mutualiste, écoles publiques et télégramme de Brest. Aujourd’hui les noms ont changé mais vous pouvez faire la même lecture de la structuration duale de la société bretonne. Crédit agricole et crédit mutuel, Ouest-France et Le Télégramme, la Coop. de Landerneau et Unicopa, écoles publiques et privées. Le face à face continue.

RUBRIQUE: C’ETAIT ECRIT…

La courbe représentant l’évolution de l’action SANOFI suit la même ascension que celle qui représente le nombre de vaccinés (Plus 12% en un mois). L’autre jour, un groupe d’individus s’est retrouvé, désemparé, à Carnoët, à la recherche du centre de vaccination. Ils avaient suivi les panneaux: « pour les vagues saints suivez la flèche ». Hilarant, non ?

C’est tout pour aujourd’hui, j’ai mon lait qu’est su’l'feu, allez, portez vous bien et…A demain, peut-être.