Vous lisez actuellement les articles publié le novembre 4th, 2009

Page 1 de 1

C’EST LA 500ème…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , , , ,

  Voila, c’est fait… Ensemble nous venons de franchir la barre des 500 visites. Et, cerise sur le gateau, le jour de mon anniversaire. Traditionnellement, ce jour là je déguste un St Honoré de chez TRAON à Morlaix, la meilleure patisserie de Bretagne. Même ses kouign amann valent ceux de Douarnenez. Tout cela pour expliquer le petit dessin en tête de chapitre. Car, à l’inverse de Cyrano, si je me le sers moi même avec assez de verve, je ne défends pas qu’un autre me le serve… Un grand merci donc à vous fidèles parmi les fidèles et, bienvenue, welcome, degemer mat aux nouveaux visiteurs. J’ai bien conscience que de « durs et difficiles travaux nous attendent » (comprenne qui pourra) pour conserver à ce blog la haute teneur rédactionnelle qui fait sa renommée. Remarquez que je vous associe volontiers car, pour bloguer en toute sérénitude, il faut être plusieurs. Un blog sans commentaire, c’est Castor sans Pollux, Laurel sans Hardy, Jules sans Jim, Chevalier sans Laspallès… En route donc vers la 1000ème.

Celle-ci je la fais en grand car le texte est important. Où l’on voit que les combats pour sauver la poste, ne datent pas d’hier. Cette affiche là date de 1968, oui, le 68 de Mai, de Geismar, de la rue Gaylussac, du Préfet Grimault, des maos, des cocos, des intellos, des fachos, des Trotskos, des situationnistes, des stals, des krypto-léninistes…Autant de termes aujourd’hui désuets, voire oubliés. Ils y avaient des travailleurs et des patrons et, entre les deux, c’était la lutte que certains auraient voulu finale.A présent, on ouvre le capital comme autrefois on ouvrait le bal. Approchez, approchez mesdames messieurs les actionnaires, la curée va commencer. Le service public est en vente libre, à la découpe…Y-a un peu plus, je vous mets tout ?

Pour autant, je ne suis pas un nostalgique du 22 à Asnières, si la modernisation, l’adaptation aux nouvelles technologies, la découverte des nouveaux métiers, sont autant de changements nécessaires, tout cela peut se faire dans le cadre d’un service public performant.

Une fois pour toutes il importe d’intégrer l’idée que la rentabilité n’est pas compatible avec le service public. Il y a des secteurs qui devraient être sanctuarisés. La santé, l’éducation, l’eau, etc. Il s’agit de notre patrimoine , de toutes choses acquises de haute lutte contre les intérèts privés dans l’intérêt commun. Il s’agit de l’aménagement du territoire. Il s’agit d’un service que la communauté rend accessible à tous par le jeu des solidarités nationales. Il ne doit pas coùter plus cher de distribuer une lettre dans un hameau perdu de montagne ou dans le 16ème arrondissement. Pour faire un lien avec le billet d’hier, sans doute peut-on affirmer qu’il y va aussi de l’identité Nationale. Et le facteur de Jacques TATI à fait autant pour celle-ci que John Rambo pour celle des Etatsuniens.

Bon allez, c’en est assez pour un jour anniversaire, vous pouvez reprendre une activité normale, comme disent les guignols. Portez vous bien et, à demain…Peut-être.