UN RICARD SINON RIEN…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

Avez vous remarqué les changements intervenus en tête de gondole dans les grandes surfaces? Ces jours ci, en lieu et place des traditionnels chewing-gums et autres pastilles, ils nous proposent des petits flacons de solution hydro-alcoolique…C’est la faute à la grippe et sa pandémie menaçante.

Une solution hydro-alcoolique, c’est à dire de l’eau et de l’alcool. A mon époque, on appelait cela un pastis ! On en prenait trois ou quatre et après ça, les virus y regardaient à plusieurs fois avant de passer à l’offensive. Les temps changent et le principe de précaution s’installe à tous les étages comme autrefois l’eau et le gaz.

Bon, nous sommes en octobre, il fait beau et chaud (comme dans la contrepèterie Belge) il va falloir passer à la vitesse supérieure pour la récolte des champignons.  Pour le moment, à part quelques pieds de mouton, cela a été plutôt mince. Cela n’a sans doute rien à voir avec ce qui précède mais, puisque vous me faites le plaisir de me lire depuis un moment, vous avez compris que c’était le genre de la maison. Allez, ce n’est pas que je m’ennuie en votre compagnie, bien au contraire, mais le dimanche matin c’est le marché dans le bourg…A demain peut-être.

2 commentaires

  1. Roger Lecep

    A toute chose malheur est bon… c’est ça non ? ou bien, le malheur des huns fait le bonheur des hautres… je sais plus. Bref, ça me rappelle le gus qui a dû faire fortune avec ses gilets de prévention routière jaune fluo le jour où ils sont devenus obligatoires. Son beau-frère devait être de la partie. La partie politique bien-sûr. Moi en attendant d’avoir la bonne idée, je mange des nouilles qui cuisent au jus de cane.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera jamais publié. les champs marqués d'une asterisque sont obligatoires (*).