PRENEZ LA PORTE…

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

, , ,

Et voila, après la peinture, la menuiserie. Oh je sais, vous allez me dire: Changer une porte c’est l’enfance de l’art. Sauf si vous vivez dans une maison qui, une fois pour toutes, a décidé d’ignorer l’angle droit.

Je vois déja Jean-yves qui se marre lui qui maîtrise la bricole comme pas un. Donc, après une petite visite au Castorama du coin – vous savez: Chez Casto y’a tout c’qui faut – retour à la maison avec une porte toute neuve. Oui mais voila, ça ne passe pas! Les gonds sont trop haut, les pommelles trop bas, et de toute façon, cette fichue porte a 3mm de trop. A moins que ce ne soit le chambranle qui en ait trois en moins, allez savoir. Reste la solution du rabot. Evidemment, tout un chacun a un rabot sous la main, dans son atelier, dans un tiroir de la cuisine, dans un carton datant du dernier déménagement. Comment peut-on vivre sans un rabot ? Si ce n’est les deux pieds dans le même! (jeux de mot, Capelo)

Je vous raconte ça mais, véritablement, cet huis me porte sur les nerfs (on dirait du Prévert). Bon, c’est pas tout, faut s’y remettre. La suite des aventures d’un bricoleur du samedi lors d’un prochain billet.

TOUT AUTRE CHOSE.

Pendant ce temps, à France Télécom, l’hécatombe continue. A Lannion, à nouveau un salarié a tiré sa révérence de façon définitive. Ca me rappelle une boite dans laquelle je travaillais et où, sur la fin, le management par le stress était devenu une religion. J’ai une pensée émue pour ceux qui restent. Allez, à demain peut-être.

2 commentaires

  1. jancyve

    35fa86b8e4de724db1ea72f2c99ca135? « > Les portes et les chambranles pour les menuisiers, c’est comme la loi de Kirchhoff ou la formule de l’impédance Z=…. pour les électriciens;c’est le pont aux ânes.Ceci précisé et ma faible expérience en la matière;il faut essayer de laisser le plus possible la porte intacte, une fois celle-ci ajustée aux dimensions du chambranle, modifier les hauteurs de paumelles et de serrures sur celui-ci. J’ai cru comprendre que Keramoal se déplaçait en pays Gallo le week-end prochain, je peux mettre en partance mon rabot électrique pour parfaire la besogne.
    A+

  2. Ce gars là

    « Chez Casto y’a tout c’qui faut », ca date de Mathusalem, aujourd’hui, c’est « Castoramaaaaa, y’a tout pour moaaaa ».
    Je sais que les années 80 sont pas si loin mais bon… encore un anachronisme sur ce blog et tu prend la porte (jeu de mot).

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera jamais publié. les champs marqués d'une asterisque sont obligatoires (*).