La chevauchée fantastique

Posté par erwandekeramoal dans Non classé

Imaginez, bande d’envieux, le vieux biker grisonnant sillonnant les routes sinueuses du pays des abers. Tel le chevalier de la Mancha sur sa rossinante à la recherche de quelques moulins à vent (aujourd’hui on dirait éolienne). Quêtant le graal sur les chemins des monts d’Arrée, écumant auberges et autres estaminets et entonnant un chant de marin pour une Coreff…

Le voici, sa fiancée en croupe, traversant la cité du ponant, cap sur les caps, de beg ar c’hraz jusqu’à la Chèvre. Ah, qui dira la sérénité du retraité dans les brumes océanes ! C’est donc là ma dernière lubie (avant la prochaine) et je tenais à vous l’annoncer en avant première. Fi de la taxe carbone, de la terre vue du ciel, du roi Arthus Bertrand. Je vais polluer, les cheveux dans le vent. Serrer les fesses en attendant l’effet de serre. Avaler du bitume avant que l’atome ne nous avale. Caracoler dans les ribins, baguenauder dans les winojens, marauder dans les chemins creux (hentjou treuz e brezoneg).

Bon, je vais m’arrêter là, pour un petit délire dominical cela devrait suffire. Et, comme le veux la formule, désormais fameuse (fumeuse aussi) à demain peut-être.

2 commentaires

  1. Capelo

    J’en ai une ! j’en ai une ! y’a une faute !! là !! dernière phrase ! C’est la FORMULE qui le veuT mOssieur.

  2. jancyve

    35fa86b8e4de724db1ea72f2c99ca135? « > Il faut passer aux actes,mais avec quoi: harley,triumph,vieille B.S.A.,B.M.W.,le choix est important suivant les parcours sur le bitume, les chemins creux,les ribins etc…
    A+

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera jamais publié. les champs marqués d'une asterisque sont obligatoires (*).